Félix Bouvier présente «Une histoire de la formation des maîtres au Québec»

Les comités puis les commissions d’enquête qui ont évalué à travers le temps le système d’éducation reconnaissent unanimement que sa qualité dépend d’abord et avant tout de l’excellence de son personnel enseignant. Au-delà de ce consensus, les modalités des programmes d’études destinés précisément aux futurs enseignantes et enseignants continuent de susciter débats et discussions.

undefined

Une Histoire de la formation des maîtres au Québec, depuis le régime français jusqu’à nos jours, revient sur des enjeux qui restent encore d’actualité: doit-on mettre l’accent sur la culture générale ou sur les disciplines enseignées? Quelle place et quelle importance relative doivent avoir les contenus disciplinaires ou encore la didactique ou des éléments de psychopédagogie? Bref, la formation des maîtres doit-elle viser des objectifs d’ordre strictement utilitariste ou devrait-elle être réflexive et critique?

Ces interrogations soulèvent à leur tour d’autres questions tout aussi importantes: celles du rôle de l’État, de la gratuité et de l’obligation scolaire, de la place, longtemps fondamentale, de la religion à l’école, de la laïcité, du rôle des parents, etc.

Cet ouvrage aide à mieux comprendre dans quel contexte notre système d’éducation a évolué.

Préface de Normand Baillargeon et postface de Guy Rocher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s