Michelle Desfonds de la Société d’histoire des Filles du Roy présente «Les Filles du Roy pionnières de la Seigneurie de La Prairie»

Qui sont ces jeunes femmes majoritairement pauvres et orphelines qui, entre 1663 et 1673, ont quitté la France et bravé la mer dans de frêles navires à voile pour venir se faire une vie dans cette lointaine Nouvelle-France?

undefined

Parmi ces femmes, dix-huit ont osé remonter le fleuve jusqu’à La Prairie pour venir s’y établir. Elles ont fondé leur famille sur ce grand territoire, à la côte Saint-Lambert, au Mouillepied le long du grand fleuve, à la côte de la Borgnesse, aux abords de la rivière Saint-Jacques, à la côte de La Prairie Saint-Claude ou encore à la côte de La Tortue. Arrivées pour la plupart à la fin du seul programme mis en place par la France pour peupler le Canada, les Filles du Roy font ici l’objet d’un essai qui dévoile ce qu’a été leur vie en ce pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s