La «Grande noirceur»? Foyer de la création d’une vie musicale au Québec (1900-1950)

Bon nombre de gens ont l’impression qu’il ne se passait pas grand-chose au Québec dans le milieu culturel avant la Révolution tranquille. Ils évoquent tout au plus les quelques œuvres qui sont le fait de Canadiens français à cette époque et les quelques artistes qui font figure de pionniers. Or, ce sont dans les premières décennies du XXe siècle que naît véritablement la vie musicale au Québec. On assiste à cette époque à la naissance de plusieurs des grands ensembles musicaux que nous connaissons toujours aujourd’hui (les orchestres symphoniques de Québec et de Montréal en 1902 et en 1934 par exemple), à l’ouverture de plusieurs salles de spectacles qui donnent une impulsion nouvelle à la vie musicale, à la professionnalisation de la critique dans les journaux et à l’émergence du statut professionnel de compositeur au Québec.

Pour mieux comprendre l’importance de cette époque dans la structuration de la vie musicale québécoise et voir à quoi ressemblait le milieu de la musique à Québec et Montréal à l’époque, nous vous invitons à écouter les musicologues Bertrand Guay et Marie-Thérèse Lefebvre pour un passionnant entretien sur le sujet.

Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux suggestions de lecture de notre éditeur sur la question.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s