Notre pain quotidien, histoires de pains et de boulangeries, 1920-1940, avec Joanne Burgess

La boulangerie connaît une lente évolution au Québec tout au long du XIXe siècle à mesure que la province s’industrialise. Les nombreuses boulangeries de taille modeste, le plus souvent des entreprises familiales enracinées dans des quartiers urbains ou des aires villageoises, sont à leur tour confrontés à une nouvelle réalité dans les années 1920 et 1930 avec l’émergence des premières grandes boulangeries industrielles. S’amorce alors la conquête du marché et des consommateurs par le pain blanc tranché, fabriqué selon des procédés entièrement mécanisés, sans l’intervention d’aucune main humaine.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s