Étonnantes histoires de famille: entretien avec Marc-André Comeau. Salon du livre de l’Outaouais 2022

À l’occasion du 150e anniversaire de la mort de Louis-Joseph Papineau, Anne-Marie Sicotte propose de rétablir la vérité à son sujet. L’autrice et historienne, qui vient de publier la biographie Papineau – Par amour avant tout (le fruit d’une patiente recherche!) chez Carte blanche, souhaite faire découvrir Papineau sous un nouvel éclairage. Se joint à elle l’historien Marc-André Comeau qui s’intéresse aussi aux grandes familles qui ont bâti l’Amérique française d’aujourd’hui dans son livre Pêcheur normand, famille métisse (Septentrion). Il y présente une histoire sociale de la baie des Chaleurs durant le régime français place en son centre ses premier.ère.s habitant.e.s perma­nent.e.s d’origine française et leur famille métisse.

L’entretien a originellement eu lieu le jeudi 24 février 2022, dans le cadre de la 43e édition du Salon du livre de l’Outaouais.

Participant.e.s : Anne-Marie Sicotte et Marc-André Comeau

Animateur: Raymond Ouimet

Pour plus d’infos : slo.qc.ca


Cette histoire sociale de la baie des Chaleurs durant le régime français place en son centre ses premiers habitants perma­nents d’origine française et leur famille métisse. La famille Mallet est l’une des rares dont on connaît les antécédents et le parcours.

Dans cet ouvrage, Marc-André Comeau explore le mode de vie, le milieu et les principaux évènements historiques qui ont façonné la vie de ces pêcheurs estivaux qui trappaient l’hiver venu. Au fil des décennies, ils développent une identité qui leur est propre et qui émergera dans toute sa différence durant la guerre de Sept Ans. Pendant ce conflit, les forces françaises et britanniques, ainsi que les Acadiens nouvellement arrivés à la baie, vont rapidement mettre en relief les particularités de cette petite communauté qu’on ne réussit pas à «classer». On utilise alors des vocables tels que Normands, Mistifs, Créoles ou «half-breeds» pour décrire ces habitants aux origines mixtes. Depuis, ce groupe singulier s’est lentement amalgamé à la population environnante.

En parallèle avec sa carrière d’ingénieur professionnel, Marc-André Comeau a développé un intérêt marqué pour l’histoire, en particulier celle de la baie des Chaleurs et de ses habitants. Il a publié de nombreux articles sur le sujet dans la Revue d’histoire de la Société historique Nicolas-Denys et a présenté plusieurs conférences dans le cadre d’évènements variés tels que les trois derniers congrès mondiaux acadiens.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s