Duplessis est encore en vie… et ses stratégies de marketing électoral aussi!

Soixante ans après sa mort, Maurice Duplessis demeure l’un des personnages les plus controversés de l’histoire du Québec. Premier ministre pendant plus de dix-huit ans, il reste associé à l’image de la Grande noirceur. Comment expliquer qu’un homme aussi détesté ait pu se garder au pouvoir aussi longtemps?

Pour l’historien Pierre B. Berthelot, l’image de Duplessis est le reflet du rapport des Québécois à leur propre passé. À travers les nombreuses œuvres qui lui ont été consacrées depuis sa mort, dans les faits, Duplessis demeure beaucoup plus près de nous que l’on peut croire.

Que reste-t-il de nos jours des stratégies de marketing électoral qui ont fait la marque de Maurice Duplessis? Selon le professeur Alain Lavigne, encore aujourd’hui la plupart des partis politiques puisent sensiblement aux mêmes grandes stratégies de communication empruntées au monde commercial et utilisées de manière systématique et professionnelle par l’organisation de l’Union nationale dès 1948.

Maurice Duplessis demeure l’un des personnages les plus controversés de l’histoire du Québec. Plus de soixante ans après sa mort, il garde encore l’image d’un homme qui a fait surtout du tort au Québec.

Pourtant, on s’explique mal comment un homme si méprisé ait pu être premier ministre pendant dix-huit ans, soit le plus long règne à ce jour au Québec. Malgré toutes les transformations de la Révolution tranquille, Duplessis et son monde ont-ils vraiment disparus tout d’un coup en 1960? Ne se sont-ils pas plutôt transformés pour continuer à exister, même encore aujourd’hui?

À travers les diverses biographies, études et oeuvres consacrées à Duplessis au fil du temps, Pierre B. Berthelot retrace l’évolution de l’image de l’ancien premier ministre, de son vivant jusqu’à nos jours.

Tâchons donc de retrouver un peu de lumière dans la Grande Noirceur!

Pierre B. Berthelot est diplômé en littérature et en histoire de l’Université de Montréal. Il s’intéresse beaucoup à l’époque de Maurice Duplessis, à qui il a consacré un mémoire de maîtrise. Depuis 2015, il donne des conférences en histoire du Québec et enseigne à l’UTA de l’Université de Sherbrooke.

Maurice Duplessis, premier ministre du Québec et chef de l’Union nationale, a marqué son époque. De son vivant, certains partisans, adversaires et analystes le qualifiaient déjà de «mythe».

Sous la gouverne de Jos D. Bégin, le parti a été le premier à appliquer une démarche de marketing à sa propagande, notamment par des stratégies avant-gardistes de mise en image et de mise en récit de son chef.

À l’aide de nombreux objets et documents de l’époque, chacune des élections entre 1936 et 1956 est examinée au regard de l’arsenal des stratégies et des moyens de communication déployés par l’organisation unioniste.

Alain Lavigne a une formation multidisciplinaire en histoire (baccalauréat), en communication publique (maîtrise) et en science politique (doctorat). Professeur au Département d’information et de communication de l’Université Laval, il est l’auteur de Duplessis, pièce manquante d’une légende (Septentrion, 2012) et de Lesage, le chef télégénique (Septentrion, 2014).

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s